A+ A A-

Cansos

Raimbaut d'Aurenga: Ara non siscla ni chanta (Le Joys d'Amors)

R dA

Ara non siscla ni chanta [PC 389, 12]
Raimbaut d’Aurenga (Raimbaut d’Orange), trobador (..1147-1173…)
Editeur : Pattison, p. 113
Texte de référence pour la Fin’Amors dans l’ensemble du spectacle Crozada d’Uei
Traduction Patrick Hutchinson

 Maintenant ne chante ni siffle
Le rossignol
ni ne sonne le loriot
de par les forêts et les vergers,
ni s'ouvrent fleurs jaunes ni bleues ;
naissent, au lieu,
chants et joys
en moi, qui suis éveillé ;
cela ne m'advient plus en rêve
comme autrefois.

Car « Mon Seigneur » désire
m'éloigner de douleur !
Bien fou serais
de ne pas toujours rester avec celle
qui le mieux m'a pansé du pire ;
ni fardeau
ni torture
désormais me pourront
infléchir, ni mal
d'aucune plaie endolorir.

Lire la suite

Garsende de Forcalquier, Gui de Cavaillon: Vos que.m semblatz dels corals amadors...

Garsende

Vos que me semblatz dels corals amadors (PC, 192, 6)
Joc Partit/Jeu Parti
Garsende de Forcalquier, Comtesse de Provence, trobaïritz (Fin XII°/début XIII° siècles)
Gui de Cavaillon, trobadour provençal (Fin XII°/début XIII° siècle)
Editeur : Schultz-Gora, Die provenzalischen Dicterrinen, p. 21
Version chantée : Delphine Aguilera
Accompagnement : Trio Joglar

Garsende : Vos que.m semblatz dels corals amadors,
Vous qui me semblez des amoureux de coeur,
Ja non volgra que fossetz tan doptanz :
Je ne voudrais que soyez à ce point timide
E platz mi molt quar vos destreing m’amors,
Et me plaît fort que l’amour de moi vous étreint
Qu’autressi sui eu per vos malananz.
Car je suis aussi malade d’amour pour vous
Ez avetz dan en vostre vulpillatge,
Et vous avez tort dans votre lâcheté
Que no.us ausatz de preiar enardir ;
En n’osant pas me courtiser à découvert
E faitz a vos eza mi gran dampnatge,
Infligeant à vous-même et à moi un mal terrible
Que ges dompna non ausa descobrir
Car une domna n’ose guère ouvertement découvrir
Tot so qu’il vol per paor de faillir…
Tout ce qu’elle désire par crainte de faillir…

Lire la suite

Bernart de Ventadorn : Lo tems vai e ven e vire...

BV 

Lo Tems vai e ven e vire [PC 70, 30]
Bernart de Ventadorn, trobador limousin (..1147-1170…)
Editeur : Carl Appel, p. 180 (XXX)
Texte de référence pour la Fin’Amors dans l’ensemble du spectacle Crozada d’Uei
Traduction Patrick Hutchinson

 Le temps va et vient et vire
Par jours par mois et par ans
Et las ! je ne sais que dire,
Toujours d'une est mon désir ;
D'une toujours sans varier
Que j'ai voulue et que je veux
Dont jamais n'eus jouissance.

Puisqu'elle n'en perd le rire,
M'en viennent et douleur et mal ;
A tel jeu m'a fait asseoir
Où l'on est deux fois perdant
- D'un seul côté soutenu,
Amour est forteresse perdue -
Tant qu'elle ne m'accorde sa paix.

Je ferais bien de m'en prendre
A moi-même et de raison ;
Jamais homme ne naquit de femme
Qui tant servit en pure perte ;
Et si elle ne m'en corrige,
Ma folie n'ira qu'en s’empirant :
Fou ne craint que qui le frappe

Lire la suite

Guilhem de Montanhagol: Non an tan dig

GM

Non an tant dig [PC]
Guilhem de Montanhagol, trobador toulousain (…1233-1268…)
Editeur : Peter Ricketts, p. 84 (VIII)
Texte de référence pour la Fin’Amors dans l’ensemble du spectacle Crozada d’Uei
Traduction Patrick Hutchinson

 Ils n'ont pas tant dit, les premiers Trobadors,
Ni fait d'amour,
Aux temps où l'on fut gai,
Que nous ne fassions plus de nos jours
De hauts chants,
Neufs, séduisants et vrais.
Car l'on peut dire ce qui ne fut jamais dit,
Sans quoi un poète ne fait pas ses preuves
Tant que son chant n'est vif, neuf et bien fait,
D’un art nouveau pour de nouveaux dires.

Mais en chantant mes prédécesseurs ont dit
Tant de l'amour,
Le redire se fait lourd.
Mais ce qui est neuf, c'est lorsque les instruits
Disent ce que nul
N’a dit ailleurs par le chant,
Et neuf, ce qui jamais ne fut entendu,
Et neufs, les thèmes non convenus,
Car amour, qui m'enseigne, me donne savoir
Et ce que jamais on ne trouva, je trouve.

Lire la suite

Raimon de Miraval: Chansoneta farai, vencut (contre Azalaïs de Boissézon)

 RdeMira

Chansoneta farai, vencut [PC 406, 21]
Raimon de Miraval, trobador audois (XII-XIII° siècles)
Source : Martin de Riquer, Los Trovadores, vol. II, pp. 988-991
Edition : Topsfield
Texte de référence pour la création Crozada d’Uei 1 : L’Avilissement.
Traduction Patrick Hutchinson

Je ferai une chansonnette, vaincu
Puisqu'elle m'a donné la gale,

Et sachez, depuis qu'on s'est vus,
Que nos rangs se sont augmentés
D'un nouvel heureux, que tout le monde étale
Combien « Sa Seigneurie » à fière mine !
Maintenant sais que les pierres d'Alzonne
Se toucheront, quand richesse entre premier.

Lire la suite

Extraits

Nothing to show. You must configure the data source of the widget.