A+ A A-

Des troubadours à la trova cubaine

Des troubadours à la trova cubaine

4greats.1294687996.jpg

Les trovadores Rosendo Ruiz, Manuel Corona, Sindo Garay, Alberto Villalón (de gauche à droite). Source: Sindo Garay: Memorias de un trovador. Ediciones Museo de la Música, La Habana, CUBA.

Au 19ème siècle à Cuba, des chanteurs de rues allaient de ville en ville avec leur guitare pour interpréter leurs compositions. Ce mouvement emblématique est considéré comme l’âme de la chanson cubaine. Yanira Martínez Arango, musicologue, professeur au Conservatoire Amadeo Roldán nous parle de la trova, la chanson populaire cubaine.

Lire la suite

“Crosada 2^32^3=8″ à Toulouse

Festival Occitània à Toulouse

occitania.jpgDans le cadre du festival Occitània, l'IEO 31 en collaboration avec le Conservatoire à Rayonnement Régional de Musique de Toulouse (CRR) présente la création de l'œuvre lyrique “Crosada 2^32^3=8″. Cela fait huit siècles que s'est déchaînée la croisade dite “contre les albigeois” et ses conséquences ainsi que les questions qu'elle génère, sont toujours d'actualité. “2″ comme deux textes. La Canso de la Crosada, chroniques de Guillaume de Tudèle puis pour les trois quarts, d'un anonyme proche des comtes de Toulouse, chroniques considérées par Simone Weil comme un des plus grands textes d'épopée avec l'Iliade et l'Odyssée d'Homère. L'Oda a Montsegur de René Nelli, poème métaphysique à partir de l'expérience cathare, point atemporel suspendu au dessus de nos consciences. “2″ comme deux voix, “Crosada 2^3″ est composée pour soprano, baryton, ensemble instrumental et dispositif électroacoustique. “3″ comme trois jeunes compositeurs, Gaël Tissot, François Gout et Sucen Liu qui ont composé chacun un des 3 mouvements de cette pièce lyrique à partir de deux passages choisis de la Canso de la Crosada et de l'Oda a Montsegur.

Vendredi 15 octobre 2010, à 20h00.
Entrée : 8 euros, auditorium Saint-Pierre des Cuisines, Toulouse.

Hommage à Jean Duvernoy

duvernoySource : www.catharisme.eu

Le CIRDÒC – Mediatèca occitana tient à rendre hommage à un auteur brillant, qui a grandement fait progresser la connaissance que nous avons du catharisme, mais également de la vie sociale et matérielle, des mentalités, de l’histoire des populations des pays d’Òc au Moyen âge.

Jean Duvernoy a passé sa vie à découvrir, transcrire et traduire de nouvelles sources médiévales. Il a également beaucoup contribué à les diffuser, en co-fondant le Centre d’Etudes cathares, en y déposant les archives de ses travaux, en contribuant à de très nombreux colloques et publications, en mettant en ligne quantité de sources inédites, afin de rendre ces matériaux accessibles au plus grand nombre de chercheurs.

Lire la suite

« L”Église est un autre Kremlin »

Interview du théologien dissident Hans Küng


Selon le théologien suisse Hans Küng, la papauté se trouve aujourd'hui dans une « impasse». Hans Küng dénonce l'ambivalence du pape, à la fois « doux et sans pitié », et le conservatisme de la curie romaine.
C'est un peu le jumeau « terrible » de Benoît XVI. Durant toute sa carrière, le théologien Hans Küng a côtoyé de près ou de loin l'autre grand spécialiste de sa génération, Josef Ratzinger, auquel il doit sa mise à l'index en1979 pour ses théories progressistes. A 82 ans, il publie Mémoires d'un rebelle (Cerf), deuxième tome de son autobiographie.

L.'Eglise est à nouveau dans la tourmente pédophile: en Irlande, des milliers d'enfants placés dans des institutions catholiques ont été abusés au cours de ce dernier demi-siècle et un scandale vient d'éclater en Allemagne. Le Vatican ferme-t-il encore trop souvent les yeux ?

Je viens de recevoir une lettre d'un ambassadeur me disant que l'autorité de l'Église d'Irlande est détruite à cause de ce scandale... Je me demande si un prélat osera un jour rappeler que c'est la Congrégation pour la doctrine de la foi [NDLR : gardienne du dogme, successeur directe de l’Inquisition], dirigée durant plus de vingt trois ans par Josef Ratzinger avant qu'il ne soit élu, qui centralise ces affaires et qu'elle sait très bien les étouffer. Les évêques qui ont couvert ces crimes sont tout autant fautifs que les prêtres isolés dans leur séminaire, lesquels, contraints par leur célibat, ne sont pas toujours capables de réagir de manière normale aux élans de la sexualité.

Quel jugement portez vous sur le pontificat de Benoît XVI ?

Nous nous trouvons aujourd'hui dans une impasse. La papauté actuelle est un système médiéval, absolutiste. L'Eglise fonctionnecomme un système totalitaire : c'est un autre Kremlin! J'ai cru que Benoît XVI, qui m'avait appelé courageusement après son élection pour discuter en toute amitié, trouverait le chemin pour franchir cet obstacle.Au lieu de cela, il a rétabli la messe en latin et tendu la main aux évêques intégristes schismatiques, qui sont antisémites et hostiles au concile de Vatican II.

Ce blocage est-il dû à sa vision du gouvernement de l'Eglise ?

Benoît XVI a une double nature: il sait être doux~ mais aussi sans pitié avec ceux qui ne partagent pas sa vision de l'Église. Il n'a jamais pratiqué le dialogue vrai. Mais la grande responsable de l'impasse actuelle est la curie romaine [NDLR : le sommet de la papauté, formé par les cardinaux des congrégations et les autres membres de l'« administration » papale]. Elle s'est toujours opposée aux acquis du concile et, après Vatican II, elle a essayé de reprendre l'avantage, en publiant un document réactionnaire après l'autre. Le plus grave est que cette approche est contredite par le message biblique. Les apôtres étaient mariés et les femmes ont joué un rôle considérable dans les communautés originelles. Elle est aussi en contradiction avec notre temps. Il est logique que les jeunes hommes d'aujourd'hui acceptent mal l'idée de ne jamais pouvoir former un couple. L'Église catholique est une Église Potemkine : elle brille en façade. Derrière, il y a les messes sans fidèles et les séminaires vides.

Le problème dépasse donc Benoît XVI ?

Oui, mais il a pris des décisions incompréhensibles, comme celle de placer des cardinaux réactionnaires aux postes les plus importants de la curie. Le secrétaire d'Etat, Tarcisio Bertone,
vient de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Le nouveau chef de la liturgie est totalèment sur la ligne d'avant Vatican II. Beaucoup de catholiques sont inquiets, ils ne veulent pas d'un retour à l'ancien régime.

Rappeler le dogme peut-il permettre de rendre le message chrétien plus audible ?

Cette stratégie est inefficace, car elle ne touche qu'une très petite partie de la population. Ce sont avant tout les mouvements conservateurs comme Communion et libération en Italie, qui `mobilisent leurs troupes

• Propos recueillis
par Claire CHARTIER

WWW.LEXPRESS.FR

25 Février 2010

Julien Guill: note d’Intention du Metteur en Scène

JulienMaia2Le poème fleuve de Patrick Hutchinson est traversé par la volonté de redonner la parole aux vaincus. Il apporte un éclairage nouveau sur une sombre partie de l’histoire de l’Occitanie : le massacre orchestré par l’inquisition durant la croisade albigeoise. Il semblerait qu’avec le temps plutôt que de rendre hommage à cette période brutale de notre culture, nous chercherions à en amoindrir les plaies.

Le nerf de ma démarche artistique consiste à donner la parole à ceux qui se confrontent à leur non-maitrise de l’Histoire, du Temps ou de la Justice. Faire face ! Je m’efforce de mettre en scène des situations à l’intérieur desquelles un individu émerge pour incarner un « devenir révolutionnaire » (Cf. Gilles Deleuze), le seul à pouvoir conjurer la honte d’être un homme. L’adaptation théâtrale de la « Crozada d’Uei 2009-13 » raconte un combat poétique contre l’usure exercée par la douleur et le Temps. Elle reprend et actualise le traditionnel travail de mémoire entrepris par les troubadours et autres anonymes.

Lire la suite